Blexbolex

Pleins de vie

Passé par l’École des Beaux-Arts d’Angoulême, Blexbolex va d’abord pratiquer la sérigraphie. Il se rapproche petit à petit du monde du livre d’abord en s’auto-éditant, puis en éditant ceux des autres chez Cornélius. Cet attachement au livre, support privilégié de son expression foisonnante, lui vient de loin, de l’enfance forcément. De l’âge où il reproduisait les couvertures de Tintin ou de Mickey avant de s’endormir. C’est de ce temps-là sans doute qu’il garde ce goût pour les personnages bien trempés, mais aussi pour les couleurs bien marquées.

L’univers de Blexbolex est brut. Avec son trait tantôt rapeux, tantôt absent. Avec ses ambiances de polar ou d’affaires troubles en tous genres. Et avec une certaine propension au désordre organisé dans la page. Mais un regard sur ses dernières publications nous enseigne sur la richesse et la finesse de sa palette, qui ne perd jamais de sa singularité. L’Imagier des gens, par exemple, nous dresse le portrait en diptyque d’un morceau d’humanité. Dans ses lignes claires et ses aplats de couleurs directes, il évoque les livres les plus marquants de l’illustration jeunesse, russes en tête. Mais quand il s’agit de choisir la Destination : Abécédéria, c’est plutôt l’aventure, et les coins de jungle mal fréquentés qui nous attendent...

Blexbolex vit et travaille aujourd’hui à Berlin. C’est de là qu’il vient nous proposer un échantillon de cette production récente, mais aussi de nombreuses traces d’un travail plus ancien, à commencer par les dessins originaux de Rogaton Man, son tout premier album jeunesse. Il nous fera partager aussi une sélection de carnets, qui sont autant d’ouvrages uniques inédits.

Exposition du 4 au 21 décembre
Galerie Rue Montgrand

du mardi au vendredi de 14h30 à 18h
samedi et dimanche de 11h à 18h

vernissage mercredi 3 décembre à 17h

+ Rencontre sur les ondes de Radio Grenouille 88.8fm le 1er décembre à 17h.