7 mars 2015

Daumier, Dubout : dessiner pour rire (ou pas)

Studio Fotokino

Pour tous, entrée libre, de 18h à 20h

Rencontre suivie d’un pot

Studio Fotokino
33 allées Léon Gambetta, Marseille 1er

En s’adressant au plus grand nombre, ces deux dessinateurs nés à Marseille ont su exprimer les ridicules de la société de leur temps. Parler de leur œuvre, fondatrice pour bon nombre de caricaturistes, est l’occasion de rendre hommage à ceux qui s’en chargent aujourd’hui.

Vincent Tuset-Anrès (Fotokino) présentera le travail de Dubout et Daumier, et sera épaulé par Benoît Bonnemaison-Fitte (dessinateur multi-fonction), Guillaume Monsaingeon (philosophe entre autres choses, qui nous parlera de Daumier) et David Poullard (typographe et graphiste, principalement, élargira le sujet en évoquant l’œuvre de John Heartfield.)

La caricature déforme, parodie, éxagère, ridiculise, accuse. Par le rire, en premier lieu, mais pas toujours, en particulier chez Daumier. En ce qui le concerne, il serait plus juste de parler de dessin politique. À contrario, Dubout se définissait habituellement comme caricaturiste. Mais son œuvre déborde aussi assez généreusement de ce genre, pour aller voir du côté de la bande-dessinée, de l’illustration, de l’affiche et même du cinéma. Le fait qu’ils soient tout deux nés à Marseille n’est donc pas la seule raison de les réunir ici : parler de leur œuvre nous permet d’abord d’arpenter la question de la caricature à travers deux approches bien différentes.

Il sera donc ici question de liberté de la presse, de lithographie, de Cabu, des révolutions du XIXe siècle, de propagande, de foules hystériques, de cartes postales, de la bourgeoisie, de Charles Baudelaire, de mondes renversés et même de poires.

Cette rencontre sera aussi l’occasion aussi de croiser quelques éditions originales de livres et cartes postales de Dubout, et des lithographies tout aussi originales de Daumier, issues des fonds patrimoniaux de la Bibliothèque municipale de Marseille (que nous remercions chaleureusement).