L’Esprit de la ruche

de Víctor Erice

El Espíritu de la Colmena - Espagne, 1973, vostf, 1h38’. Avec Ana Torrent, Fernando Fernán Gomez, Teresa Gimpera, Isabel Tellería.

Espagne, 1940. Un cinéma itinérant projette Frankenstein dans un petit village perdu du plateau castillan. Les enfants, et en particulier la petite Ana, sont fascinés par le monstre. La fillette partage avec sa grande sœur leur solitude dans une grande maison obscure. Leurs parents sont rarement présents, pris chacun dans des rituels adultes incompréhensibles : le père passe ses journées à étudier les abeilles, arrangeant la maison familiale comme si c’était une ruche ; la mère quant à elle, s’est réfugiée dans le souvenir stérile d’un amant silencieux. Pour fuir ce monde figé, Ana et Isabel partent explorer les alentours du village et découvrent, dans les paysages abandonnés des plateaux, un monde sombre et merveilleux, hanté par des figures imaginaires que seuls les enfants peuvent apercevoir.

“Dans l’Esprit de la ruche, Erice nous donne à voir un moment magnifique, qu’il considère comme la plus belle chose qu’il n’ait jamais filmé : l’instant où l’actrice Ana Torrent regarde pour la première fois la scène (du film Frankenstein)... Et ses réactions nous touchent comme si elle était la première spectatrice et que le cinéma renaissait à travers elle”
Le regard fixe de l’enfance, Marcos Uzal

Le premier rôle d’Ana Torrent (qui sera l’Ana de “Cria Cuervos” deux ans plus tard) et le premier long-métrage splendide et inoubliable de Victor Erice. Le Centre Pompidou lui rend hommage actuellement au sein de l’exposition Erice/Kiarostami correspondances, dans laquelle l’on peut découvrir des thèmes et motifs communs dans ses films et ceux de l’iranien Abbas Kiarostami : le paysage, le village, les chemins, la nature, l’arbre, mais aussi le silence et l’enfance. “Tous deux ont eu très tôt conscience que le cinéma a tout à gagner à travailler aux frontières des autres arts de notre époque : photographie, installations vidéo, peinture.”
Correspondances, Alain Bergala

Dès 12 ans.

Copie neuve / avant-première avant ressortie en 2008