Du 9 décembre au 28 janvier 2018

Philippe Weisbecker " Élémentaire "

Studio Fotokino

Dates
Du 9 décembre au 28 janvier 2018

Du mercredi au dimanche
de 14h à 18h30

Vernissage
Le samedi 9 décembre à 11h au Studio

Rencontre
Le dimanche 10 décembre à 11h au Studio

Lieu
Studio Fotokino
33 allées Gambetta
Marseille 1er

Né en 1942, Philippe Weisbecker a vécu en France jusqu’en 1966. Il séjourne ensuite en Tunisie et aux États-Unis, enseigne à l’Ensad, à Paris, avant de s’installer à New York en 1979. Durant plus de 25 ans, il travaille comme illustrateur pour la presse et l’édition (The New Yorker, Newsweek, The Village Voice, Esquire, New York Times…). De retour en Europe en 2006, il développe un travail personnel, désormais libéré de la commande. Admiré et abondamment publié au Japon, bien connu des lecteurs américains, Philippe Weisbecker demeure étrangement méconnu en France. À travers une sélection de pièces réalisées depuis la fin des années 1990, L’exposition Élémentaire, sa première en France depuis 2006, permettra ainsi de redécouvrir cette œuvre hors-norme.

Et pour ne pas faire les choses à moitié, nous avons publié pour l’occasion deux ouvrages, Adirondacks, en co-édition avec Nieves, et Élémentaire.

Dans les séries de dessins, cahiers, peintures et volumes présentées au Studio, on retrouve ses sujets de prédilection : architectures, objets, vêtements, véhicules… La beauté de l’ordinaire, l’intelligence des formes usuelles, sont ici considérées d’un œil nouveau et ramenées à leur plus grande simplicité graphique.

« Les outils, les ustensiles de ménage, les articles de quincaillerie, les machines, les usines, les matériaux de construction ne sont plus regardés qu’en fonction de leur utilité. Ils doivent être pratiques avant d’être beaux. Et pourtant il se dégage d’eux une beauté brute, essentielle, que j’aime exalter. En dessinant un tuyau, un lavabo ou encore une vis, j’essaie d’appréhender avec la même passion que je le ferais pour un paysage ou portrait, la noblesse, le charme, la beauté de ces “ choses ”. » Philippe Weisbecker

Plus d’infos