Rivers and Tides

de Thomas Riedelsheimer

Allemagne, 2004, dvd, 1h30’. Musique de Fred Frith

L’œuvre d’Andy Goldsworthy est par essence éphémère : elle naît de la nature et meurt avec elle. À travers ses œuvres, cet artiste écossais construit un monde à la manière d’un dieu solitaire, en cherchant à capter et à reproduire quelque chose d’insaisissable, un mouvement, une énergie, un rayonnement. Tout en sculptant, en travaillant le bois, la glace ou la pierre devant la caméra de Thomas Reidelsheimer, Andy Goldsworthy explique son travail. La voix de l’artiste donne force aux images, tout en laissant la place à une certaine méditation : le film se vit comme une balade contemplative, servie par la splendide bande son de Fred Frith.

Présenté à San Francisco en 2002, ce documentaire a remporté, entre autres, le Golden Gate Award, récompensant ainsi le travail de Thomas Riedelsheimer. En 2003, il a également reçu un prix au Festival du Film de San Diego.

Dès 12 ans.