Vendredi 25 novembre à 19h

In the Street

au CipM

À l’occasion du vernissage d’Ed Fella Documents au CipM, une soirée de cinéma dédiée à la rue New-Yorkaise, à travers le regard d’artistes, auteurs et photographes.

Manhatta, In the street et Broadway by Light à 19h
et Zorn’s Lemma à 20h


Manhatta

de Paul Strand et Charles Sheeler

(États-Unis, 1921, 16mm, 9’. Intertitres de Walt Whitman)

Un regard brut sur New York, précurseur de nombreux documentaires urbains des avant-gardes.


In the Street

de Helen Levitt

(États-Unis, 1952, 16mm, 16’)

Associée à Janice Loeb et James Agee, Helen Levitt révèle une ville fourmillante d’où surgissent des enfants déguisés et des passants ordinaires, acteurs d’une fresque urbaine brute et poétique.


Broadway by Light

de William Klein

(États-Unis, 1957, 35mm, 11’)

« Les inventeurs de ces réclames seraient fort étonnés d’apprendre que le spectacle le plus fascinant, l’objet le plus précieux, c’est la rue transfigurée par leurs signes. »


Zorn’s Lemma

de Hollis Frampton

(États-Unis, 1970, 16mm, 60’)

En ouverture du film, une voix récite vingt-quatre vers d’un livre de lecture conçu à la fin du XVIIIe afin d’apprendre l’alphabet aux enfants. Puis, l’alphabet apparaît, avec une suite de lettres de métal. Enfin, la partie centrale du film est structurée par une succession de mots, 2700 coupes d’une seconde, bouts d’enseignes et de signes en tout genre classés selon l’ordre alphabétique, qui petit à petit sont remplacés par des images.

Cette substitution crée une scansion et une logique propres au film, et un jeu avec le spectateur, tenté de deviner quelle sera la prochaine lettre à disparaître, ou le lien entre la lettre et l’image qui la remplace.